Temps de lecture : 3 minutes

Photographe américain de guerre, ami de Picasso, nous apprenions le décès de David Douglas Duncan jeudi 7 juin 2018, à l’âge vénérable de 102 ans. L’occasion de revenir avec vous sur ses images, sa vie, en forme d’hommage.

David Douglas Duncan, Corée, 1951
David Douglas Duncan, Corée, 1951

Une vie de photoreporteur

David Douglas Duncan, que l’on trouve souvent abrégé « DDD », commence sa carrière dans les années 30.

Il connait sa première expérience professionnelle grâce au cliché d’un inconnu qui tentait désespérément de rentrer dans un hôtel en feu. Au développement, il s’avérera qu’il s’agissait en fait de John Dillinger (célèbre gangster américain) pris à son insu, alors que ce dernier tentait de récupérer les preuves de son dernier larcin, au cours duquel il avait notamment tué un policier. Le cliché sera finalement perdu par le journal qui l’avait acheté, et ne sera jamais publié.

Après l’attaque de Pearl Harbor, il rejoint les marines en tant que photographe de guerre, en 1941. Il couvrira le conflit jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale, à l’issue de laquelle il aura réalisé de nombreuses photographies. C’est après sa démobilisation que ses clichés lui ouvrent les portes de la rédaction de Life, où il sera amené à couvrir plusieurs conflits de par le monde, comme la guerre de Corée.

David Douglas Duncan, Changjin Reservoir, 1951
David Douglas Duncan, Changjin Reservoir, 1951
David Douglas Duncan, Kesian, Viet-Nam, 1968
David Douglas Duncan, Kesian, Viet-Nam, 1968
David Douglas Duncan, Kesanh, Vietnam, 1968
David Douglas Duncan, Kesanh, Vietnam, 1968

Il restera marqué toute sa vie par les horreurs de la guerre, ce qui nourrira une révolte  indéfectible face à la barbarie des hommes. A l’issue du conflit Coréen, il publie « This is War! » en 1951, qu’il préface en ces termes :

« Pas d’apothéose dans ce livre, ni de conclusion fracassante. Juste le désir de montrer un peu ce qu’un homme doit subir quand son pays décide d’entrer en guerre. »

David Douglas Duncan, Naktong River, Corée, 1950
David Douglas Duncan, Naktong River, Corée, 1950
David Douglas Duncan, Corée du Nord, 1951
David Douglas Duncan, Corée du Nord, 1951
David Douglas Duncan, Changjin, Chine, 1950
David Douglas Duncan, Changjin, Chine, 1950

Un ami proche de Picasso

Robert Capa lui présente Picasso en 1956. Les deux hommes seront très proches, et leur amitié donnera lieu à de nombreux clichés de l’artiste au travail comme dans sa vie privée. DDD s’installera par la suite dans la région où il restera proche de la famille Picasso, tout en continuant sa carrière de photographe.

David Douglas Duncan, Picasso, France, 1957
David Douglas Duncan, Picasso, France, 1957
David Douglas Duncan, Picasso, France, 1956
David Douglas Duncan, Picasso, France, 1956
David Douglas Duncan, Picasso, France, 1967
David Douglas Duncan, Picasso, France, 1967

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir votre commentaire !
Merci de saisir votre nom ici.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.